Best Joomla Templates by User Reviews BlueHost

prostitution


  • XIXe siècle


    Sir John DEAN PAUL. Journal of a party of pleasure to Paris, in the month of August 1802. London, A. Strahan, 1802.

    In-8, demi-basane beige, VIII + 102 p. + 13 planches hors-texte. Mors frottés, coins émoussés. Ex-libris. 380€paris, histoire, guide, john dean paul, journal, 1802, edition originale, aquatintes, gravures, prostitution

    Rare édition originale, bien complète de ses 13 vues d’après nature à l’aquatinte (J. Hill), reproduites à pleine page d’après des dessins de l’auteur.

    Un véritable journal, contant le voyage de cinq Anglais depuis le port de Douvres jusqu’à Calais puis Boulogne, Abbeville, Amiens, avec impressions gastronomiques et touristiques, commentaires sur l’accueil hôtelier, détail du budget… Arrivé à Paris, le conteur donne de délicieux commentaires sur les lieux visités, dans un récit vivant et détaillé mêlant impressions et éléments historiques : le jardin des Tuileries, le jeu et la prostitution au Palais Royal, le Louvre, le café Frascati, l’emplacement de la Bastille, la place des Vosges, la prison du Temple, le bal de Tivoli (avec l’une des premières descriptions d’une toute nouvelle danse : la Valse)… On assiste même aux illuminations du 15 août pour l’anniversaire de Bonaparte. Une très intéressante description du Paris post-Révolution.

    « This dance, though very amusing to the lookers on, and doubtless to the performers, will, I think, never become the fashion in England. »

    De la collection de Roxane Debuisson (cachet).


  • Victor LECA. Pour s’amuser. Guide du Viveur à Paris. Paris, Librairie Paul Fort, L. Chaubard successeur, (c. 1910)

    In-12 broché, couv. illustrée, 259 + 24 p. Bel exemplaire malgré un dos fendu. 180€paris, guide, viveur, victor leca, paul fort, belle epoque, livre ancien, erotisme, prostitution

    Un guide on ne peut plus « léger », qui s’adresse à l’homme seul en visite à la capitale. Sur un ton des plus badins, son auteur interpelle directement le lecteur, admettant qu’il ne fait ici que survoler les aspects touristiques les plus classiques pour se focaliser sur « la femme ». Illustré de dessins et de photographies, le guide du viveur dispense d’avisés conseils sur les cabarets, restaurants de nuit, établissements curieux, sélects et borgnes, maisons de rendez-vous, maisons closes, bas-fonds, dames galantes, brasseries de femmes, etc. Avec adresses des lieux cités, descriptifs physiques et psychologiques de dames galantes…

    « Mon ouvrage ne convient qu’aux vrais viveurs, à ceux qui veulent pénétrer partout où Vénus s’offre, voluptueuse, ensorcelante. »


  • Pierre MAC ORLAN, ASSIRE. Images secrètes de Paris. éditions René Kieffer, 1928.


    In-4 à l’italienne, broché, 84 p. + 28 pl. hors-texte. 450€ paris, litterature, mac orlan, assire, images secretes, kieffer, 1928, edition originale, prostitution, pauvreté

    Edition originale, un des 450 ex. numérotés sur vélin teinté (après 50 Japon et 50 vélin avec deux suites), avec un état des eaux-fortes (bistre et bleu) du peintre et illustrateur Gustave Assire. Dans sa promenade sur les marges et les plis de la ville, Mac Orlan nous emmène pour un chapitre aux fortifs, où les populations de la journée succèdent sans transition aux noctambules interlopes.

    « Il ne m’a jamais été donné, étant jeune, d’aller jouer sur les fortifications. Je n’étais pas parisien. Mais il m’arrivait une fois l’an de venir à Paris. C’était pour moi un rare spectacle que de contempler les fortifications. Le nez écrasé contre les vitres du compartiment, je tâchais d’apercevoir, du plus loin qu’il m’était possible, ces murailles militaires perfidement recouvertes d’un tapis de gazon. »

Banniere bas